Le nationalisme, une  valeur républicaine pour les Congolais

0
487

Kinshasa, 10 septembre 2020 (ACP).- Le nationalisme est l’une des grandes  valeurs qu’il faut inculquer aux Congolais pour l’unité du pays, a déclaré le patriarche et homme de culture Maurice Futi Mwekono, lors d’un entretien jeudi avec l’ACP.

Pour cet homme de culture, le président de la République, chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi, a une lourde charge et grande responsabilité de combattre les antivaleurs tels que : la corruption, le tribalisme, le régionalisme pour le patriotisme, la bonne culture de nationalisme et l’Etat de droit.

Il a fustigé l’enrichissement facile de certains politiques au détriment du reste de la grande majorité population et le phénomène 1er bureau, 2eme bureau et 3eme bureau qui chosifie la femme congolaise, conséquence d’un enrichissement facile.

Selon lui, ce comportement doit être réglé par le nouveau code de famille appuyé par la Constitution afin de donner la dignité et l’honneur à la femme congolaise, de même que certains articles de la Constitution conçus et revus pour des intérêts personnels.

Il n’a pas non plus encouragé des groupes parlementaires nationaux dans l’hémicycle qui se disent : Caucus Maiyi ndombe, Ne Kongo, Caucus de Sud-Kivu, qui selon lui, doivent disparaitre pour l’intérêt national.

Mettant l’accent sur le tribalisme, il a indiqué que ce phénomène constitue un fléau qui a détruit le comportement de l’homme congolais, qui privilégie  ses proches incompétent soient-ils, oubliant au détriment de la compétence  de l’expertise pourtant disponible ailleurs, (autre provinces)

Pour que la RDC soit un pays émergeant et fort, la population doit être unie et avoir un esprit nationaliste  a-t-il conclu. ACP/ZNG/Awa