Légère diminution des cas de tueries au Sud-Kivu pour le mois d’aout

0
165

Bukavu, 10 septembre 2020 (ACP).- La Synergie des associations des jeunes pour l’éducation civique et électorale au Sud-Kivu (SAJECEK)-forces vives, dans son bulletin surprise n°079 du mois d’août, présente une légère diminution des cas de tueries pour le mois d’août avec 27 cas, contrairement au mois de juillet 2020 où la province du Sud-Kivu a enregistré 66 cas.

Ce tableau toujours sombre, par rapport à l’insécurité enregistrée au mois d’août, présente la ville de Bukavu avec 8 cas suivie du territoire de Mwenga avec 6, Kabare 4, Walungu et Kalehe avec 3 cas chacun, Shabunda 2, Uvira 1, Idjwi et Fizi avec 0 cas.

La ville de Bukavu est en tête avec 8 cas pour les attaques armées des domiciles sur les 24 cas enregistrés au Sud-Kivu au mois d’août alors que sur les 11 cas d’enlèvements, le territoire d’Uvira s’est tristement distinguée avec 10 cas laissant derrière le territoire de Mwenga avec un cas.

Pour les quatre cas de justice populaire, SAJECEK-Forces vives en a répertorié quatre dont deux à Kabare, un à Kalehe et un à Walungu, et pour les braquages des véhicules, Mwenga était en tête avec quatre cas, Walungu et Kalehe avec chacun trois cas, la ville de Bukavu avec deux cas et Uvira un cas.

Pour le défenseur des droits humains, Me Robert Njangala, la sécurité ne doit pas être le cadet des soucis des autorités, et comme d’autres membres de SAJECEK-Forces vives, il pense que la province du Sud-Kivu manque un plan de sécurisation adéquat. ACP/ZNG/Awa/MNI