Une jeune femme leader déterminée à mettre son  leadership au service de ses paires Kasaïennes

0
439

Kinshasa, 10 septembre 2020 (ACP).- La coordonnatrice de la plateforme dénommée « Appui aux projets des actions sociales  (APAS) », Nanouche Ngalula, également jeune femme leader, s’est dite déterminée à mettre son  leadership au service de ses paires Kasaïennes en vue d’influencer leur comportement, leurs  choix ainsi que leurs points de vues, lors de la clôture mercredi au centre catholique «Nganda», de la formation des formatrices sur le leadership et la bonne gouvernance.

Mme Ngalula a rassuré être prête à donner le gout et à favoriser les enjeux permettant à la jeune femme Kasaïenne d’influencer à son tour les autres à faire volontairement ce qui est nécessaire pour atteindre les objectifs visés.

La femme Kasaïenne étant victime des viols et autres violences basées sur le genre, tels que le mariage forcé et précoce ainsi que les violences domestiques, il est nécessaire de sensibiliser les jeunes femmes sur les notions du leadership de qualité et de la bonne gouvernance, combien importantes à l’édification de l’émancipation de la femme.

«Au Kasaï, la femme ignore tout, elle se focalise plus sur les coutumes ancestrales et les mœurs traditionnels, ne réclamant nullement leur droit même dans une situation où elle a pleinement raison.

Les filles et femmes sont faites uniquement pour les mariages même en étant mineures, une situation encourageant la négligence des parents concernant la prise en charge scolaire de leurs progénitures»,  a-t-elle déploré.

Nanouche Ngalula se dit par ailleurs préoccupée par cette situation et projette d’organiser une série de sensibilisations des jeunes filles et des femmes des ménages à la connaissance de soi, au respect de droits de la femme, à l’autonomisation de la femme ainsi qu’au développement personnel.

Cette actrice sociale qui a bénéficié d’un brevet de mérite, a représenté la province du Kasai à la formation des formatrices sur le leadership et la bonne gouvernance, organisée du 08 au 09 septembre dernier par le Consortium national des jeunes femmes leaders (CONAJEFEL) avec l’appui de la Fondation «Mapon».ACP/ZNG/Awa