Inquiétude du Conseil de sécurité de l’ONU face à la recrudescence des attaques contre les écoles

0
433

Kinshasa, 11 Septembre 2020 (ACP).- Le Conseil de sécurité de l’ONU a exprimé jeudi sa profonde inquiétude face à une recrudescence significative des attaques commises contre des écoles au cours des dernières années, et au nombre alarmant d’enfants qui se sont en conséquence retrouvés privés d’accès à une éducation de qualité, selon l’Agence Chine nouvelle captée vendredi  à Kinshasa.

Dans une déclaration du président du Conseil de sécurité, le conseil a réitéré sa ferme condamnation de toutes les attaques et menaces d’attaque contre les écoles, les enfants, les enseignants et toute autre personne en lien avec les écoles. Il a exhorté toutes les parties engagées dans des conflits armés à mettre immédiatement fin à ce genre d’attaques et de menaces, et à s’abstenir de tout acte empêchant les enfants d’accéder à l’éducation.

Le Conseil de sécurité s’est également déclaré profondément préoccupé par l’utilisation militaire des écoles, soulignant qu’une telle pratique risquait de transformer les écoles en cibles militaires, mettant ainsi en danger la sécurité des élèves et des enseignants tout en compromettant l’éducation des enfants.

Le conseil s’est aussi dit préoccupé par le fait que les filles et les femmes étaient dans certains cas les victimes intentionnelles d’attaques visant des écoles. Il a condamné l’impunité dont bénéficient souvent les auteurs de violences commises contre des enfants, des enseignants et d’autres personnes ayant légitimement droit à une protection.

Le Conseil de sécurité a exhorté les Etats membres de l’ONU à mettre au point des mesures efficaces pour prévenir et combattre les attaques et menaces d’attaque contre les écoles, et les a encouragés à faire en sorte que leurs programmes stratégiques nationaux comprennent des mesures globales visant à empêcher les attaques contre les écoles.

Le Conseil de sécurité a également appelé les Etats membres à veiller à ce que leurs forces armées et leurs forces de sécurité appliquent ou continuent à appliquer des mesures pratiques pour protéger les écoles, les enfants, les enseignants et toutes les autres personnes ayant droit à une protection. Il a en outre souligné la nécessité pour tous les Etats membres de s’efforcer de faciliter la poursuite de l’éducation des enfants pendant les conflits. ACP/Fng/ODM/nig