Formation des femmes journalistes sur leur sécurité dans des zones de conflits par l’AFEM

0
467

Kinshasa, 13 Septembre 2020 (ACP).– L’Association des Femmes  des Médias (AFEM) a organisé samedi dans la commune de la Gombe, une formation  à l’intention des femmes journalistes  pour leur sécurité dans les zones de conflits, avec l’appuie financier de Free Press Unlimited dans le cadre de la protection de ces dernières.

Au cours de cette activité dont le thème était axée sur :” la protection des femmes journalistes  en zone des conflits “,  les participants  à ces assises qui étaient en majorité membres du staff de l’AFEM, ont identifié plusieurs formes des violences sexistes dont sont victimes les femmes journalistes.

Ils ont cité notamment des violences verbales, des actes d’intimidation, des agressions physiques et psychologiques, le harcèlement sexuel, du chantage, du non prise en compte de leurs besoins spécifiques et des préjugés auxquels elles font face dans leur milieu de travail.

Ce projet  concerne aussi d’autres, il s’agit de Bukavu, Uvira et Fizi pour une durée de deux ans. Pour les intervenants, les chevalières de la plume ne sont pas épargnées des effets nocifs du cyber harcèlement ayant pour objet de les détruire si pas les démotiver, des situations qui impacts négativement sur la qualité de leur travail en désorientant les  ambitions de certaines.

Pour la formatrice, Breuil Munganga, la protection des femmes journalistes sur les violences sexistes passe par la prévention, la protection ainsi que la dénonciation.

De ce fait, Me Munganga a appelé ses consœurs à prendre des mesures personnelles pour se protéger contre les violences sexistes et de leurs auteurs mais aussi à respecter les normes déontologiques dans l’exercice de leur métier pour leur sécurité.  ACP/CL/Fmb