Gentiny Ngobila rend hommages à Radja Kula

0
175

Kinshasa, 13 Septembre 2020 (ACP).- Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a rendu, samedi, les derniers hommages à  l’artiste-musicien et chorégraphe Radja Kula, décédé au Kenya le 18 août  des suites de maladie, au cours d’une cérémonie funéraire organisée à l’Espace «Moto na moto Abongisa» à  Bangalungwa, où était exposé la dépouille mortelle du défunt.

Le chef de l’exécutif provincial a, devant plusieurs artistes et autres personnalités du monde culturel, exprimé sa reconnaissance  par rapport au savoir-faire de Radja Kula de son vivant, dans la création des danses.

Selon lui, les danses de Radja ont aussi bougé le monde, à l’instar de «Ndombolo», «Kisela ya mata», «Pomper kijection» et bien d’autres.

Il a décidé, en signe de gratitude, qu’après 40 jours, l’avenue «Batetela», située dans la commune de Bandalungwa, sur laquelle a grandi l’illustre disparu soit appelée désormais Rue «Radja Kula». 

Le gouverneur Ngobila a, par ailleurs, invité la famille de Radja Kula à rester unie et à encadrer les enfants laissés par l’illustre disparu.

Rappelons qu’à la date du 3 septembre, alors qu’il recevait à l’hôtel de ville de Kinshasa une délégation composée de musiciens, chroniqueurs musicaux et quelques membres de la famille du chorégraphe disparu, le gouverneur Ngobila a remis une somme importante d’argent pour une organisation digne des obsèques de Radja Kula.

La famille biologique du défunt a, profité de cette occasion pour porter à la connaissance de l’autorité urbaine de l’existence d’un dossier judicaire suivi depuis longtemps par l’illustre disparu.

Ledit dossier porte sur la vente jugée illégale d’une parcelle appartenant à la familiale du défunt. Elle a été vendue immédiatement après le décès de leur père. Le gouverneur a chargé le juriste Francis Kalombo, natif de Bandalungwa de constituer un collectif d’avocats pour faire le suivi de ce dossier. ACP/CL/Fmb