306.694 tonnes de maïs devant couvrir le besoin alimentaire du Kasaï Oriental

0
118

Mbuji-Mayi, 14 septembre 2020 (ACP).- Environ 306.694 tonnes de maïs pour une superficie de 832.586,657 hectares (ha), 271.757 tonnes de manioc pour une superficie de 34.918,93 ha et plus de 125.844 tonnes d’arachides pour une superficie 396.353,93 ha ainsi que plus de 180.850 tonnes de niébés pour une superficie de 669.484,549 ha, telles sont les prévisions devant couvrir les besoins alimentaires de la province du Kasaï Oriental, a déclaré samedi, le gouverneur Jean Maweja Muteba.

Cette déclaration a été faite à l’occasion du lancement de la campagne agricole saison A, édition 2020-2021 lors d’une cérémonie présidée sur le site de Kabemba, plus précisément dans la ferme agricole Furaha, dans le secteur de Nsangu, en territoire de Katanda, au littoral de la rivière Lubilanji situé à 30 Km au Nord de Mbuji-Mayi.

Le chef de l’exécutif provincial a, explicitement, indiqué que ces résultats dégagés lors de l’atelier sur l’élaboration du plan stratégique agricole, démontrent que le Kasaï Oriental a un total de 3.986.464 âmes à nourrir.

Jean Maweja met en exergue le fait qu’il est nécessaire pour l’atteinte de ces résultats, de focaliser l’attention entre autre, sur l’encadrement des producteurs de produits agricoles, animales, halieutiques par un renforcement des capacités des agents de l’agriculture, pêche et élevage, et développement rural. Une mise en garde est faite à quiconque s’illustrerait par des pratiques occultes, le pillage des produits agricoles et d’autres tendant à décourager l’augmentation de la production et la productivité agricoles.

Auparavant, l’inspecteur provincial de l’agriculture, Sébastien Ntombolo avait fait voir que l’agriculture étant la base de toute économie, elle constitue la clé de tout développement. Le ministre du secteur Raphaël Kalala Muambila Bantu a lui appelé les parties prenantes, au respect de recommandations formulées lors des assises d’élaboration du plan stratégique agricole tenues dernièrement à Mbuji-Mayi, parmi lesquelles la mécanisation de l’agriculture à grande échelle au Kasaï Oriental, pour juguler la crise alimentaire dans cette partie de la RDC.

Une visite guidée du site, des stands d’exposition de différents produits agricoles et des semences améliorées ainsi que la présentation des échantillons, ont clôturé cette cérémonie à laquelle ont pris part les associations paysannes, les experts de ce secteur, les responsables de la FAO, de la DVDA (direction des voies de desserte agricole), de l’IPDR (inspection provinciale de développement rural) ainsi que des autorités politico-administratives et traditionnelles. ACP/Kayu/ODM/NKV