85% de décès de Covid-19 en RDC sont dus aux maladies non transmissibles, selon l’OMS

0
157

Kinshasa, 14 Septembre 2020 (ACP).- 85% de décès de Covid-19 en RDC ont été favorisés par les maladies non transmissibles (MNT), a indiqué la directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, Dr Matshidiso Moeti, lors d’une conférence virtuelle organisée samedi au Kenya par le groupe Apo.

Selon l’OMS,  les MNT augmentent le risque de mourir de la Covid-19 en Afrique. Il y a de plus en plus de preuves que les Africains vivant avec ces maladies telles que l’hypertension, l’asthme et le diabète soient plus susceptibles de souffrir de cas graves de la Covid-19 et d’en mourir.

Hormis la RDC, d’autres pays comme l’Afrique du Sud, enregistre près de la moitié des cas et des décès sur le continent, et constate que 61% des patients atteints de Covid-19 dans les hôpitaux souffraient d’hypertension à 52%, de diabète à 45% et des personnes âgées de 60 à 69 ans qui sont décédées des suites de Covid-19 souffraient également d’hypertension.

À en croire une analyse préliminaire de l’OMS effectuée dans 14 pays de la Région africaine, l’hypertension, le diabète, les maladies cardiovasculaires et l’asthme sont les comorbidités les plus associées aux patients atteints de Covid-19.

Ces maladies chroniques nécessitent un traitement continu, mais pendant que les gouvernements s’attaquent à la pandémie en cours, les services de santé en matière de maladies non transmissibles ont été gravement perturbés.

«Des millions d’Africains vivant avec des maladies non transmissibles courent un plus grand risque de complications ou de décès dus à la Covid-19», a déclaré Dr Matshidiso.

Cette dernière a ajouté qu’il est donc très inquiétant de constater qu’au moment même où les personnes souffrant d’hypertension et d’autres maladies chroniques ont le plus besoin d’aide, beaucoup sont des laissées pour compte. ACP/Kayu/ODM/May/NKV