La problématique de la stabilisation de l’Est évoquée au Sénat

0
99

Kinshasa, 14 septembre 2020 (ACP).- La problématique de stabilisation, de la restauration de l’autorité de l’Etat et de la sécurisation de l’Est du pays a été, lundi,  au centre de l’entretien que le président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba a eu,  au Palais du peuple, avec le gouverneur de l’Ituri, dans l’ex Province Orientale, Jean Bamanisa Saidi. L’entretien entre le président de la chambre Haute du parlement et le gouverneur de l’Ituri entre dans le cadre de la poursuite du travail entrepris sur le terrain par les gouverneurs de trois provinces de l’Est pour exposer les problèmes de cette partie du pays.

A la veille de la rentrée parlementaire du 15 septembre 2020, il était question  de faire rapport au président du Sénat et de lui montrer des pistes de solution quant à la stabilisation, à la restauration de l’autorité de l’État et de la sécurisation de la partie Est.  Jean Bamanisa Saidi a saisi cette occasion pour exprimer son souhait d’un renforcement de l’approche du programme gouvernemental DDR (désarmement, démobilisation et réinsertion) des membres des groupes armés.

Il a souligné que la réinsertion communautaire entre dans le cadre du budget de l’État. Il devra permettre la stabilisation, à travers la reconstruction des routes de même que le renforcement des structures de l’État. Pour l’hôte du président du Sénat, la partie est du pays doit être l’objet d’un œil attentif du gouvernement central en vue de l’unité nationale. Jean Bamanisa Saidi a, en outre, stigmatisé l’inégalité au sujet de la rétrocession en provinces des traitements des députés provinciaux, alors que le budget est national.

Le Sénat étant l’émanation des provinces pourrait peser au niveau du parlement pour résoudre cette question et permettre au gouvernement provincial de prendre cette lourde charge de payer les députés provinciaux, les services publics de sécurité, comme cela se fait aujourd’hui, a relevé le gouverneur Jean Bamanisa.

Le président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba a toujours insisté dans ses différentes interventions sur l’importance à accorder et la revalorisation de la Caisse nationale de péréquation pour le développement des provinces. ACP/Kayu/ODM/NKV