Libye : l’ONU s’inquiète de l’usage excessif de la force contre les manifestants dans l’Est

0
363

Kinshasa, 14 sept. 2020 (ACP).- La Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) s’est dite dimanche préoccupée par les informations faisant état d’un usage excessif de la force contre des manifestants dans la ville d’Al-Marj, dans l’Est du pays, ont rapporté lundi les médias internationaux.

« La MANUL exprime sa vive préoccupation quant aux informations selon lesquelles un civil a été tué, trois autres ont été blessés et un certain nombre d’autres manifestants ont été arrêtés le 12 septembre à la suite de l’usage excessif de la force par les autorités de l’est contre des manifestants pacifiques dans la ville d’Al-Marj », a déclaré cette mission onusienne dans un communiqué.

Elle a exigé une enquête approfondie et immédiate sur ces incidents ainsi que la libération rapide de toutes les personnes qui ont été arrêtées et détenues arbitrairement.

« La MANUL rappelle à toutes les parties en Libye que le droits de se réunir pacifiquement et la liberté d’expression sont des droits de l’homme fondamentaux et relèvent des obligations de la Libye en vertu du droit international relatif aux droits de l’homme », a indiqué le communiqué.

Le gouvernement basé dans l’Est du pays et dirigé par Abdullah Al-Thani, a présenté dimanche sa démission à la Chambre des représentants (Parlement) basée dans la même région après trois jours de manifestations. ACP/Kayu/ODM/NKV