L’UNFPA contre les viols des infirmières et malades à l’hôpital «La révolution» à Kinsenso

0
93

Kinshasa, 14 septembre 2020 (ACP).- Le représentant résident du Fonds des Nations unies pour la population en République Démocratique du Congo  (UNFPA/ RDC), Dr Sennen Hounton, a condamné le week-end, les viols commis sur des infirmières et malades la nuit du 11 septembre dernier à l’hôpital «La révolution » dans la commune de Kinsenso à Kinshasa, indique un communiqué de cette institution onusienne parvenu lundi à l’ACP.

«Toute notre compassion pour les victimes et leurs familles, surtout pour les deux infirmières qui ont été violées par ces inciviques. Le centre de santé de Kisenso, le personnel qui y travaille et les patients ne méritent pas une telle atrocité qui est une violation flagrante des droits humains fondamentaux », a déclaré le représentant Résident de l’UNFPA/RDC avant d’ajouter : « Les violences sexuelles basées sur le genre n’ont pas de place dans un centre de santé dont la vocation première est de restaurer la santé et de sauver les vies. Tout doit être mis en œuvre pour protéger les centres de santé, le personnel ainsi que les patients ».

Hounton a, par ailleurs, indiqué que l’UNFPA renouvelle son engagement et son soutien au gouvernement congolais pour renforcer le système de santé afin que les maternités restent des lieux sûrs et sécurisés pour les infirmiers, les sages-femmes, les femmes et les filles.

 Tout le monde doit travailler dur pour mettre fin à cette forme de violences dans les centres de santé du pays, a conclu le communiqué. ACP/Kayu/ODM /NKV