Vers la dotation à la RDC d’une main d’œuvre en métier professionnel adaptée aux nouveaux défis

0
464

Kinshasa, 14 septembre 2020 (ACP).- Le  ministre de la Formation professionnelle, arts et métiers, John Ntumba a indiqué que la République démocratique du Congo (RDC) se dirige vers la phase de se doter d’une main d’oeuvre de qualité adaptée aux nouveaux défis, lors de la clôture à Kinshasa, de l’atelier de validation de la note de cadrage pour la stratégie sectorielle de la formation professionnelle, a appris, samedi l’ACP, de la cellule de communication dudit ministère.

Le ministre John Ntumba l’a fait savoir au cours d’une conférence de presse, qu’il a animée conjointement avec le représentant de l’UNESCO en RDC, Jean Pierre Ilboudo, le représentant de la commission socioculturelle de l’Assemblée nationale et le représentant du collège Éducation emploi.

Dans son mot de circonstance devant plusieurs personnalités et les journalistes, que la note de cadrage devra aboutir à l’élaboration d’une Stratégie sectorielle nationale dans ce domaine précité.

Avant de remercier l’UNESCO et l’Organisation Internationale du Travail (OIT) pour leur appui financier et technique, il a indiqué que cet atelier a apporté plusieurs amendements dans la méthodologie de formulation de la stratégie sectorielle et la validation de la composition ainsi que le mode opératoire de la commission nationale qui sera en charge de cette formulation.

Le ministre de la Formation professionnelle a,  à cette occasion, annoncé que la première étape de la formation de cette stratégie sectorielle est finalisée, clôturant ainsi  l’atelier de validation de la note de cadrage, qui a permis d’amender la méthodologie de formulation, d’améliorer le bassin d’emplois possibles, d’enquêter et de valider le questionnaire d’enquête qui sera digitalisé.

Il a ajouté que la composition et le mode opératoire de la commission nationale qui sera mise en charge de la formulation de la stratégie ont été également validés, avant de planifier les enquêtes sur terrain.

Lors de cet atelier,  différentes recommandations ont été formulées notamment la création d’un lien entre l’université et l’entreprise afin de ne pas faire de cette première rencontre un cadre théorique uniquement.  D’autres questions telles que la réintégration des ex-combattants dans la profession ont aussi été abordées, a renchéri le représentant de l’UNESCO en RDC.

Il a, en outre, exprimé la nécessité de valoriser le secteur de la formation professionnelle en RDC.

Après cette étape, sera  suivie la mise en place officielle d’une équipe nationale en charge de stratégie, de démarrage des activités sur le terrain avec la prise en compte au préalable de la digitalisation du formulaire, de traitement des données collectées et la validation de la stratégie accompagnée d’un plan d’action budgétisé.

Pour rappel, un atelier en ligne de validation technique de la note de cadrage de la stratégie sectorielle pour la formation professionnelle s’est tenu du 3 au 8 septembre 2020, en collaboration avec le Centre international de formation de l’OIT, l’UNESCO, et le Consultant national. D’autres travaux ont été organisés par webinaire du lundi 31 août au mardi 1er septembre dernier.

ACP/Fng/Kayu/ODM/NKV