L’ONGD «La Maison de l’agriculture et de l’environnement» sur le pavé pour une marche pacifique de développement

0
95

Kinshasa, 15 Septembre 2020 (ACP).- Le coordonnateur de l’ONGD «La Maison de l’agriculture et de l’environnement» (MAE), Samy Moyo a annoncé, lundi au cours d’un entretien avec l’ACP, que les jeunes membres de la MAE organise, jeudi 17 septembre, une marche pacifique de développement pour réclamer les tracteurs, les extras et les intrants agricoles.

Il a souligné l’importance de cette marche qui partira de Kintambo Magasin à la cité de l’UA, à l’issue de laquelle les acquisitions leur permettront de mettre en valeur les 800 hectares de l’espace  des terres leur octroyés par le ministère de la Jeunesse depuis  l’année 2018,  dans les localités Impuru, Menkao et Dumi dans  la commune de Maluku.

A travers cette marche, a-t-il fait savoir, ils veulent d’une part manifester leur engagement dans la vision du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi qui, lors de ses différentes interventions, ne cesse d’inviter les jeunes au travail de la terre pour l’émergence de notre pays, et d’autre part faire entendre leur voix car en dépit de multiples efforts déployés auprès du ministère de l’Agriculture, aucune suite favorable ne leur a été accordée pour l’acquisition du matériel, des extras et des intrants agricoles.

Il a fait observer que cette situation a préjudicié la MAE qui, par manque des moyens appropriés, n’a pas répondu positivement au lancement de la campagne​ agricole de l’année dernière après la possession de cet espace  terrien. C’est pourquoi son organisation est déterminée à accéder à la présente campagne afin d’exploiter ces espaces.

La MAE est une organisation  membre du Conseil national de la jeunesse (CNJ). Elle a formé  gratuitement  au Kongo Central et à Kinshasa, depuis 2011 à ce jour, plus de 5000 personnes parmi lesquelles on retrouve​ une centaine des jeunes en rupture avec leurs familles (Kuluna), qui ont accepté de «transformer leurs machettes criminelles en machettes pour denrées alimentaires», une cinquantaine des personnes vivant avec handicap, les maraichers, les jeunes désœuvrés, etc.

La dernière session de formation a eu lieu le 10 septembre 2020, à l’issue de laquelle 353 jeunes ont reçu leurs brevets de participation, rappelle-t-on. ACP/Zng/Fmb/GGK