Des réactions au sujet de la fermeture du stade des jeunes de Kananga

0
161

Kananga, 16 sept. 2020 (ACP).- Les milieux proches de la Ligue de football du Kasaï Central (LIFKOC) ont préféré une mesure moratoire en lieu et place de la fermeture du stade des jeunes de Kananga par la commission de gestion de la LINAFOOT, a appris l’ACP au lendemain de la publication  de cette sanction. Pareille décision aurait constitué, selon eux, une alerte de taille sur la nécessité et l’urgence de doter la ville de Kananga d’un stade répondant aux normes universellement reconnues. Cette mesure moratoire pouvait placer les deux institutions provinciales du Kasaï Central devant leurs responsabilités, a-t-on relevé, toutes les initiatives prises par la remise en état de cette infrastructure sportive depuis 13 ans ayant abouti dans un cul de sac. Pour la majorité des amateurs du ballon rond choqués par cette fermeture, « le temple de Kapanda » a engendré des produits finis tels que feux Ndaye Mulamba, Ngenibungi et autres Tshiolola, Kidiaba Robert, Saleh Robert, etc. Loin des jérémiades, d’accusation mutuelle ou d’auto victimisation, d’aucuns en ont appelé à la sérénité d’esprit pour se dépouiller de cette tare consistant localement à croire que « l’affaire de tout le monde n’est l’affaire de personne ».

ACP/Kayu/ODM/Kji/GGK