Sud-Kivu : suspension de l’exploitation  artisanale des minerais  au D3 Tshanda à Kamituga

0
90

Kinshasa, 16 Septembre 2020 (ACP).- Le ministre  des Mines, Willy Kitobo  Samsoni, a  suspendu toutes les activités d’exploitation artisanale  des minerais au D3 Tshanda dans la ville de Kamituga  au  Sud-Kivu, en attendant les résultats des enquêtes   sur  les éboulements de terre  survenu samedi dernier dans ce site minier  et qui ont causé la mort de plusieurs creuseurs artisanaux, indique un communiqué du ministère des Mines reçu mardi à l’ACP.

Selon  le communiqué, cette décision est intervenue lundi à l’issue d’une séance de travail que le ministre des Mines a eue avec ses services. La source précise en outre, qu’il sera procédé  dans les prochains jours, à la régularisation des activités minières, en levant l’option de procéder à une  concertation avec les autorités  provinciales, particulièrement celles qui sont dans l’Est du pays, afin de mettre fin à l’exploitation artisanale illicite  dans les périmètres  concédés  d’une part, et améliorer  la bonne gouvernance de ces activités,  d’autre part.

Une équipe d’experts à pied d’œuvre

 La même source indique qu’une équipe d’experts du  ministère des Mines est dépêchée dans les provinces concernées, pour discuter avec les autorités provinciales et faire appliquer les présentes mesures et  pendre toutes les dispositions légales et règlementaires en la matière.

Le communiqué rappelle que les mesures du ministre des Mines, ont été prises sur base du rapport circonstancié sur les évènements survenus dans ce site minier par l’administration des Mines et du Service d’assistance et d’encadrement de l’exploitation minière artisanale et à Petite échelle (SAEMAPE).

Selon ce rapport, s’agissant de la nature de l’évènement, il s’agit d’un accident causé par les pluies diluviennes qui se sont abattues vendredi dernier sur la ville de Kamituga et ses environs, ayant entrainé le débordement de la rivière Mobale jusqu’aux sites miniers artisanaux.

Pour ce qui est de l’exploitation minière artisanale, les rapports des services font état de la présence de deux groupes d’exploitants artisanaux, regroupés au sein des Coopératives minières non reconnues dans le registre des Coopératives minières agréées dénommées : Coopérative principale des creuseurs artisanaux de Mwenga  (CEPCAM)  et Coopérative minière de Bitanga et Lukala  (COMIBAL). Les coordonnées géographiques relevées sur les sites indiquent que ces puits d’exploitation artisanale sont situés sur les périmètres concédés. ACP/Zng/Fmb/GGK