La CNFF organisera prochainement la formation des formateurs dans les zones de développement

0
175

 Kinshasa, 17 septembre 2020 (ACP).- La Commission nationale de football féminin (CNFF) organisera prochainement la formation des formateurs dans les zones de développement du pays, a annoncé mercredi à la clôture du séminaire organisé par la Fédération congolaise de football association (FECOFA), le président de la CNFF, Grégoire Badi Ediba Elonga.

Badi Ediba a indiqué que son entité verra dans quelle mesure et dans quelle période il faudra le faire dans les Commissions provinciales au regard de la répartition géographique des Ligues provinciales, par rapport à leur proximité avec la capitale et au regard de trois différentes zones de développement du football national.

La CNFF pourrait commencer par la zone Ouest constituée des provinces du Kongo central, du Bandundu et de l’Equateur, avant d’envisager d’en faire autant dans les zones Centre-sud et Est.

Le président Badi, qui s’est exprimé Grégoire Badi Ediba Elonga en sa double qualité de président de la CNFF et de formateur, a ajouté : « Je suis moi-même formateur et j’ai participé à cette session en tant que  président de la CNFF. J’ai exposé sur le thème relatif au profil des dirigeants des clubs. Nous y avons appris beaucoup de choses et nous avons retenu les points essentiels qui nous permettent d’être plus compétitifs et de bien former les cadres en rapport avec le football féminin », tout en spécifiant l’option du choix des premiers formateurs recrutés au sein de la CNFF et dont la formation aura un effet domino sur les autres provinces.

 A l’exception de deux membres de la CNFF absents pour raison de service, les formateurs qui ont été gratifiés chacun d’un brevet sont : Grégoire Badi Ediba Elonga, d’Olive Kiloha, Dr Chantal Nzey Kitenge, Nana Mbala, Dr Geneviève Lukusa, Mazwika Lausse, Marcelline Mbayo et Thess Kabwika. En sa qualité de Le président de la FECOFA, Constant Omari Selemani, a encouragé dans son mot de clôture tous les récipiendaires à plus de responsabilité dans l’exercice de leurs fonctions et la dispensation des enseignements reçus. ACP/Kayu