L’Union africaine réclame une transition malienne menée par un civil

0
511

Kinshasa, 18 septembre 2020 (ACP).- Réuni jeudi 17 septembre  par visioconférence, le Conseil paix et sécurité de l’Union africaine réclame une transition malienne menée par un civil, ont rapporté vendredi les médias internationaux.

A l’issue de la réunion, le  président  du Conseil paix et sécurité de l’Union africaine, Ismaël Chergui   a lancé un appel       pour une « transition rapide menée par un civil » et un « retour à l’ordre constitutionnel ». Et cet avis est partagé par la CEDEO.

Le 19 août dernier, l’UA avait suspendu le Mali de l’organisation au lendemain du coup d’État. Elle maintient donc sa ligne et emboîte le pas à la Cédéao : oui à une transition de 18 mois, mais non à un président militaire.

« Il s’agit de ne pas laisser penser qu’un coup d’État est une méthode acceptable. Les chefs d’Etat ont peur de la contagion », indique un diplomate africain et c’est ce qui expliquerait « leur mobilisation extraordinaire » selon lui.

L’Union africaine se félicite par ailleurs de la libération de l’ex-président Ibrahim Boubacar Keïta, mais continue de réclamer la libération des autres personnalités toujours détenues par la junte. ACP/Kayu/ODM/ NIG/ GGK