Niger : l’attaque terroriste de Koure revendiquée par l’État Islamique

0
216
Nigerien officials stand near the car belonging to French aid group ACTED in the Kouré Reserve, about 60 km from Niamey, on August 21, 2020, at the scene where six French aid workers, their local guide and the driver were killed by unidentified gunmen riding motorcycles on August 9, 2020. (Photo by Boureima HAMA / AFP)

Kinshasa, 18 septembre 2020 (ACP).- L’État Islamique a revendiqué l’attaque terroriste du 9 août 2020 au Niger qui a coûté la vie à un groupe d’humanitaires, leur guide et leur chauffeur 9 août 2020 mois dernier, ont rapporté vendredi les médias internationaux.

Les sources indiquent que Jeudi, le groupe État Islamique a confirmé dans son bulletin d’information Al-Naba, sa responsabilité dans l’assassinat des six bénévoles français et de leurs deux accompagnants nigériens, du 9 août 2020.

En visite dans le parc animalier dans la région de Koure; les victimes ont été surprises par l’attaque éclair avec armes à feu.

Le groupe terroriste a également publié une photo de deux des otages encore vivants.

Les six citoyens français et le chauffeur nigérien travaillaient pour l’ONG ACTED, basée à Paris, et pour IMPACT Initiatives, basée à Genève.

L’autre victime était un guide nigérien dans la réserve de girafes située à environ 70 kilomètres de la capitale.

Cette attaque a choqué beaucoup de gens qui pensaient que la région proche de la capitale Niamey n’était pas aussi dangereuse que d’autres parties de la nation ouest-africaine.

Le gouvernement français a mis en garde les citoyens contre tout déplacement en dehors de Niamey car les extrémistes liés à Boko Haram, le groupe de l’État islamique et Al-Qaida mènent des attaques dans tout le pays.

Le Niger a également des frontières avec le Tchad, le Nigeria et la Libye.

L’État Islamique du Grand Sahara a mené des attaques ces dernières années au Niger et dans la région des trois frontières avec le Mali et le Burkina Faso.

La violence des combattants liés au groupe État Islamique et à Al-Qaida est en hausse dans la vaste région du Sahel, au sud du désert du Sahara.

La France a déployé 5 100 soldats pour aider à combattre l’insurrection croissante, et une force locale composée de soldats du Mali, du Niger, du Burkina Faso, du Tchad et de la Mauritanie lutte également contre les extrémistes. ACP/Kayu/ODM/ NIG/ GGK