La junte et le M5-RFP à la recherche d’un compromis sur la direction de la transition au Mali

0
281

Kinshasa, 19 septembre 2020 (ACP) – Une délégation de la junte malienne qui a pris le pouvoir le 18 août dernier a rencontré vendredi 18 septembre le M5-RFP (mouvement de contestation qui a contribué à la chute de l’ex-président Ibrahim Boubacar Keïta), ont annoncé la mise en place d’un collège pour désigner les personnes devant diriger les organes de transition, ont annoncé samedi des médias étrangers.

Selon ces sources, la junte militaire soutient qu’il règne  une « Bonne ambiance de travail » tout comme dans les rangs du M5. Les discussions doivent se poursuivre en principe ce samedi et un responsable de Kati, fief de la junte, explique la démarche : « Dans le but de la future désignation des présidents des organes de la transition, nous consultons. Notre interlocuteur reconnaît que le M5 ayant joué un rôle prépondérant pour faire partir IBK du pouvoir, il faut l’écouter attentivement. »

Cependant, on note des divergences entre les deux parties en présence sur les résultats des concertations nationales., en effet on a vu le M5-RFP affirmé  publiquement que la tendance générale chez les partisans à cette rencontre était d’avoir à la tête de présidence de transition un civil. Et de leur côté, les militaires, brandissant des documents, soulignent que la tendance est plutôt du côté d’un militaire à la tête de la présidence. Et la junte se voit bien à cette place.

Mais la Cédéao reste ferme : un président et un Premier ministre de transition civil. Les hommes forts du moment sont donc à la recherche d’un compromis. Le temps file et on doit voir en principe la fumée blanche en début de semaine prochaine. ACP/Cl/MPK