Kasaï-Oriental : le premier président de la cour d’appel renouvelle son serment statutaire

0
640

Mbuji-Mayi, 21 septembre 2020(ACP).- Le premier président de la cour d’appel du Kasaï-Oriental Luc- Alphonse Kaposo Ngoy Muhamedi, a officiellement repris ses fonctions samedi, au cours d’une audience  solennelle  de renouvellement de serment organisée en chambre foraine dans la salle de conférence de l’hôtel KA-BE de Lux à Mbujimayi, en présence du gouverneur Jean Mweja Muteba, du président de l’assemblée provinciale et du ministre provincial de la justice.

« Je jure de respecter la constitution et les lois de la République démocratique du Congo, de remplir loyalement et fidèlement avec honneur et dignité les fonctions qui me sont confiées », tels sont les termes du renouvellement de serment statutaire prononcés par le récipiendaire, devant la chambre composée des magistrats de cette cour parmi lesquels Elie Ndelo Mbambi président, Maurice Kama Alama procureur général et Sylvain Dikaya Mulamba, greffier principal.

Dans son réquisitoire, le procureur général Maurice Kama a fait observer que par ordonnance d’organisation judiciaire, il a plu au Président de la République, Chef de l’Etat et magistrat suprême, de renouveler sa confiance en maintenant le magistrat Kaposo Ngoy Muhamed à ses fonctions de premier président près la cour d’Appel du Kasaï-Oriental.

Il a aussi expliqué que le serment du récipiendaire est conforme à l’article 5 de la loi 006 du 10 octobre 2006, portant statut des magistrats  en RDC et qui dispose qu’un magistrat n’entre en fonction qu’après avoir prêté serment verbalement ou par écrit, de devant la juridiction à laquelle il est affecté.

Quinquagénaire,  chevronné et respectueux de droits de l’homme, l’assermenté a suivi un cursus normal qui lui a valu la confiance de la haute hiérarchie de la RDC.

Luc-Alphonse  Kaposo Ngoy a promis une justice distributive et proche des justiciables à la population Est-kasaienne, en faisant remarquer à cette dernière que l’Etat des droits ne signifie pas libertinage, mais qu’il se fait accompagner des obligations et contraintes pour les administrés et pour les administrateurs. ACP/Kayu/ODM/Nig/NKV