La CNDH/ Haut Katanga dénonce pour la énième fois l’incursion des commandos à la ferme privée du général John Numbi

0
324

 Lubumbashi, 22 sept. 2020 (ACP).- La Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), bureau de représentions provinciale du Haut Katanga dénonce pour la énième fois l’incursion des commandos cagoulés et habillés, fortement armés avec fusils du type Laser rouge, indique un communiqué de presse dont une copie a été remise mardi à l’ACP.

La CNDH/ Haut Katanga rappelle que dans un Etat de droit, tout Congolais a droit à la protection de sa personne et de ses biens.

Elle sous-entend que cette protection devra être renforcée lorsque des menaces d’enlèvement et de mort pèsent, la vie de tout « être humain » étant sacrée (article 16 de la constitution : « La personne humaine est sacrée. L’état a le droit de la respecter et de la protéger »).

A cet effet, la CNDH/Haut Katanga recommande au ministre de l’Intérieure, sécurité et affaire coutumière d’assurer efficacement la sécurité des personnes et de leurs biens. Elle demande à l’assemblée provinciale du Haut Katanga d’interpeller le ministre provincial de l’intérieur sécurité et droits humains dès l’ouverture de la session ordinaire prochaine pour donner la lumière sur cette unième incursion à la ferme privée d’un haut officier militaire et de diligenter une enquête quand à ce.

Appel à la promotion des droits de l’homme

Par ailleurs, la CNDH/ Haut Katanga appelle l’exécutif provincial du Haut Katanga de prendre en compte des avis et propositions concernant les quêtions relatives à la promotion et à la protection des droits de l’homme.

Elle lui suggère d’organiser une table ronde impliquant tous les acteurs sur la situation sécuritaire des personnes et de leurs biens dans la Haut Katanga.

Elle souhaite que tous les acteurs impliqués dans la sécurité entre autres les divisions provinciales de l’intérieure et sécurité, les commissions justice et paix ainsi que des confessions religieuses participent à cette table ronde.

La population invitée à rester en éveil

Le bureau provincial de la CNDH/ Haut Katanga invite la population à rester en éveil et d’être solidaire par rapport à la sécurité individuelle et collective ; d’établir une franche collaboration avec les services de sécurité ; de dénoncer tout mouvement suspect d’insécurité.

Elle sollicite l’implication de la société civile des ONGDH et des confessions religieuses dans la poursuite du monitoring et des enquêtes sur ce dossier afin d’en établir la lumière pour que les auteurs intellectuels et matériels soient déférés devant les instances judiciaires compétentes. ACP/Fng/Zng/Fmb/GGK