Lancement à Kenge du projet de lutte contre la malnutrition chronique dans la province du Kwango

0
463

Kenge, 22 Septembre 2020 (ACP).- Le ministre  de la Santé, Eteni Longondo a lancé mardi à Kenge, chef-lieu de la province du Kwango, le projet de Nutrition à Assise Communautaire (NAC) pour lutter contre la malnutrition chronique dans cette province.

Le choix du Kwango, a dit le ministre Eteni, se justifie par le fait que c’est l’une des provinces ayant une prévalence élevée de malnutrition chronique avec un taux de 54%.

Le gouvernement de la RDC, a-t-il indiqué, vise à travers ce projet notamment la réduction de la prévalence de la malnutrition dans la province du Kwango, l’amélioration de l’autonomisation des services de nutrition dans les structures sanitaires de cette province, l’amélioration de la gouvernance locale en nutrition et le renforcement des capacités des soins de santé en province.

Le représentant des partenaires, Damien Ndahanwa, chef du bureau de l’UNICEF pour la zone Ouest (Kinshasa, Kongo Central, Kwango, Kwilu et Mai-Ndombe), a remercié le gouvernement congolais à travers son projet de développement du système de santé (PDSS) qui a accepté d’apporter un appui à l’UNICEF pour financer ce projet de grande envergure dans les provinces du Kwango et de la Tshuapa.

Il a également remercié le gouvernement provincial du Kwango pour son engagement dans la lutte contre la malnutrition chronique chez les enfants de moins de 5 ans et chez les femmes de cette province.

A l’instar de presque toutes les provinces de la RDC, a-t-il ajouté, la province du Kwango est parmi les premières provinces où les enfants ne grandissent pas bien et le lancement de ce projet vient à point nommé.

Se référant aux résultats de l’enquête MICS 2018 menée en RDC, M. Damien Ndahanwa a indiqué que dans la province du Kwango un enfant sur deux, soit 268.020 enfants de moins de 5 ans sont touchés par le retard de croissance communément appelé malnutrition chronique avec une prévalence de 54,6%, dépassant le seuil critique fixé à 40%.S’agissant de la malnutrition aiguë, il a noté qu’un enfant sur dix est touché par cette forme de malnutrition, soit 25.194 enfants de moins de cinq ans affectés dans le Kwango.

Auparavant, le gouverneur a.i. de la province du Kwango, Léopold Kangulumba a salué, à travers la matérialisation du projet de Nutrition à Assise Communautaire, l’engagement et les efforts du Chef de l’État et du gouvernement congolais visant à mettre fin à la malnutrition en RDC en général et au Kwango en particulier. ACP/Awa