Les médias  congolais appelés à combattre les fausses nouvelles

0
446

Kinshasa, 22 Septembre 2020 (ACP).- La coordonnatrice de l’Association des journalistes congolais pour la paix (AJCP), Christiane Ekambo,  a appelé les journalistes congolais à combattre les fausses nouvelles qui sont parfois sources des conflits, dans une communication en marge de la célébration mardi, de la journée internationale de la paix.

Selon Christiane Ekambo, le combat pour un journalisme au service de la paix doit être une urgence pour les médias d’aujourd’hui. «En ce jour de la célébration de la paix, l’AJCP  ne s’est pas  écartée  de sa mission de prôner la culture de paix. La paix ne signifie pas seulement absence de guerres. Nous célébrons aujourd’hui,  sous la hantise de la  COVID-19 qui s’est imposée à nous et a perturbé la paix à travers le monde», a-t-elle souligné ajoutant: «mais, le manque de paix est souvent causé par nos comportements, tels que les différents conflits que nous entretenons».

Elle a par ailleurs, regretté que les médias soient devenus le cerveau moteur de la perturbation de la paix, à la quête du sensationnel et du pouvoir. «En RDC, pour des intérêts égocentriques, l’unité de la corporation journalistique est en péril. C’est pourquoi  l’AJCP lance un appel à tous les journalistes de promouvoir un journalisme au service de la paix. A l’ère des réseaux sociaux», a-t-elle dit.

Célébrée le 21 septembre de chaque année, cette journée est une occasion pour les nations et organisations du monde à réfléchir sur l’état des lieux de la paix. ACP/Fng/Zng/GGK/Fmb