Une militante congolaise des droits humains lauréate régionale pour l’Afrique de la distinction Nansen du HCR

0
423

Kinshasa,  22 septemnre 2020(ACP).- La défenseure congolaise des droits humains, Françoise Sabuni Chikunda est la lauréate régionale pour l’Afrique de la distinction Nansen de l’agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), grâce au travail accompli auprès de ses compagnes réfugiées en Ouganda, rapporte mardi le magazine «ONU-Info» dont une copie est parvenue à l’ACP.

 Le HCR a désigné trois autres lauréates régionales pour l’Asie, l’Europe et le Moyen-Orient, indique la source, soulignant que  l’action et le dévouement des quatre lauréates régionales pour la protection des personnes déracinées, reflètent la sensibilité et l’esprit de Fritdjof Nansen, le premier Haut-commissaire pour les réfugiés dont la distinction Nansen porte le nom.

«ONU-Info» renseigne que Fritdjof Nansen était un scientifique de renom, un explorateur polaire et un homme d’État, célèbre pour sa persévérance face à l’adversité. La distinction Nansen du HCR pour les réfugiés rend hommage à des personnes, des groupes et des organisations dont l’action va bien au-delà de leurs obligations professionnelles pour protéger les réfugiés, les déplacés et les apatrides, a ajouté la source, signalant que Françoise Sabuni Chikunda qui est aussi enseignante, a fondé et préside un centre des femmes qui aide des victimes des violences sexuelle et sexiste.

Agée de 49 ans, Elle est arrivée sur le site de réfugiés de Nakivale, en Ouganda, il y a trois ans. Pour les centaines de femmes vivant sur le site qui ont subi des violences sexuelles et sexistes, elle est leur conseillère et leur confidente.

Son travail est soutenu par le HCR, par l’intermédiaire de son organisation partenaire, le Conseil américain pour les réfugiés, qui lui a fourni un espace pour installer le centre pour femmes de Kabazana en 2018. Depuis sa création, plus de 1.000 femmes y ont bénéficié d’une formation à diverses activités génératrices de revenus, comme la couture, la cuisine, l’artisanat, la coiffure et l’agriculture, conclut la source. ACP/Awa