La Tunisie signale 1.219 nouvelles infections en 48 heures pour un total de plus de 12.000 cas confirmés dont 174 décès

0
347

Kinshasa, 23 Septembre 2020 (ACP).-  Le ministère tunisien de la Santé a signalé 1.219 nouveaux cas testés positifs au nouveau coronavirus en 48 heures (21-22 septembre) dans son dernier bilan épidémiologique, a-t-il révélé mercredi lors d’une conférence de presse à Tunis.

Ainsi, ce pays totalise 12.479 cas confirmés de COVID-19 depuis l’enregistrement du premier cas importé le 2 mars dernier.

Depuis cette date, le ministère a pu réaliser 208.632 tests de dépistage dont le taux de cas confirmés positifs est de l’ordre de 5,98%, selon les chiffres officiels.

« Le nombre total de décès dus au nouveau coronavirus en Tunisie s’élève à 174 depuis l’émergence de cette pandémie« , a fait savoir Nissaf Ben Alaya, directrice générale de l’Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes. Cette dernière affirme que l’incidence cumulée de l’infection au virus dépasse 50 cas sur une échelle de 100.000 habitants dans plusieurs provinces du pays, « avec une inquiétante augmentation du nombre de cas nécessitant une hospitalisation« .

Actuellement, ajoute la source, 265 patients sont hospitalisés dont 72 en réanimation et 26 sous respiration artificielle.

« Les services de réanimation disponibles dans les hôpitaux publics et les cliniques du secteur privé ne sont pas sous pression dans la période actuelle (…) leur capacité est mise à jour quotidiennement pour resserrer davantage la coordination entre les structures spécialisées du ministère et les services d’aide médicale d’urgence (SAMU) », a commenté Mme Ben Alaya.

Elle a par ailleurs confirmé que la fermeture des frontières et le retour au confinement général ne sont pas d’actualité, « mais notre seule alternative, pour le moment, n’est autre que l’application à la lettre des mesures préventives de grande masse ».

Evoquant la propagation du COVID-19 parmi le personnel de santé, la responsable a expliqué que « le taux de la propagation ne dépasse pas la moyenne nationale, tous les établissements de santé doivent adhérer à des mesures préventives (…) tous les secteurs et institutions doivent appliquer des protocoles de santé préparés à cet effet alors que tous les citoyens doivent adhérer à la politique de prévention, notamment la distanciation physique, le port obligatoire du masque, outre les mesures d’hygiène pour limiter la propagation de ce virus ». ACP/Kayu/ODM/KJI/GGK/JLL