Les avocats du journaliste algérien, Khaled Drareni  font appel

0
1072

 Kinshasa, 24 septembre 2020 (ACP).- Les avocats  Abdelghani Badi, Mustapha Bouchachi et Zoubida Assoul du journaliste algérien, Khaled Drareni, ont annoncé jeudi dans une conférence de presse qu’ils venaient de faire appel de sa condamnation, essentiellement pour des raisons morale et éthiques, ont rapporté le même jour les médias internationaux.

« En ce qui concerne Khaled Drareni, qui est condamné à deux ans de prison, nous faisons appel devant la Cour suprême. Je voudrais que les autorités reconsidèrent leur décision, qu’elles reconsidèrent la voie qu’elles prennent parce qu’elle est mauvaise, c’est une voie qui ne fournit pas les bases de l’État de droit, c’est une voie qui mène à plus de pression, plus d’exclusion, plus de totalitarisme », a déclaré Abdelghani Badi.

Poursuivi dans des affaires liées à Hirak, il est accusé d’avoir couvert le mouvement qui a renversé le président algérien Abdelaziz Bouteflika l’année dernière. Il a été condamné à deux ans de prison le 15 septembre.

Khaled Drareni,  rédacteur en chef du site d’information Casbah Tribune et correspondant de TV5 monde en français, est l’un des nombreux journalistes algériens actuellement en prison.

Un total de 61 personnes est actuellement derrière les barreaux pour des actes liés à « Hirak », selon le CNLD, un groupe de défense des droits qui répertorie les prisonniers d’opinion en Algérie.

ACP/Fng/Zng/Awa/NKV/MNI