Plaidoyer pour la reprise des travaux de lutte anti érosive à Kimwenza

0
632

Kinshasa, 24 septembre 2020 (ACP).– Le président de la ligue des jeunes du quartier Kindele, dans la commune de Mont-Ngafula , Kayembe wa Kayembe, a plaidé jeudi pour la reprise des travaux, déjà amorcés par le gouvernement à travers  l’Office des voiries et drainage (OVD) et la société chinoise, SZTC,  pour arrêter la progression de l’érosion de Kimwenza.

 Au cours d’un entretien avec l’ACP, Il a indiqué que  ces travaux ont été lancés en 2019,  à la grande satisfaction  de la population. « Présentement, ces travaux sont interrompus sans que la même population du quartier  ne  soit informée.   Nous ne savons pas jusqu’à présent la vraie raison qui a poussé l’entreprise chinoise à arrêter les travaux qu’ils avaient commencés pour arranger notre route », a-t-il souligné.

 Cette érosion, qui a coupé la route de Kimwenza-Mission dans son tronçon compris entre les arrêts Tombeau et 7 kilomètres, a déjà causé une dizaine de morts et emporté bon nombre des maisons d’habitations  ainsi qu’une école et un hôpital.

 La population qui a peur, estime que si rien n’est fait maintenant que la saison de pluie vient de commencer, la situation risque de s’aggraver,  au risque de faire disparaitre le quartier tout entier.

«  Nous nous sentons délaissés, abandonnés,  à notre triste sort sans aucune aide. Cette érosion a emporté le petit marché où  la population  du quartier s’approvisionnait en lieu et place de se rendre chaque jour au marché du Rond-point Ngaba », s’est pour sa part plaint la présidente des femmes commerçantes de Kindele, Sophie Mete.  L’érosion de Kindele  qui s’est déclarée en 2011, totalise à ce jour 9 (neuf) ans.

ACP/Fng/Zng/Awa/NKV/MNI