Kenya : la candidate à l’OMC promet de défendre le système commercial multilatéral

0
222

kinshasa, 25 Septembre 2020 (ACP).- La candidate kenyane à la direction générale de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) a promis jeudi de défendre le système commercial multilatéral, ont annoncé vendredi des medias internationaux.

Ces sources indiquent qu’Amina Mohamed, qui est actuellement secrétaire du cabinet pour les sports, a déclaré lors d’une réunion virtuelle qu’un système commercial multilatéral impliquait que tous les Etats membres de l’OMC contribuent à son succès. « Nous voulons une OMC qui soit universelle et que parmi ses membres, il y ait à la fois des grandes puissances et des pays plus petits. Pour que le commerce mondial soit dynamique, nous avons besoin que tous les marchés soient ouverts », a affirmé Mme Mohamed.

On rappelle à cet effet qu’en 2015, Mme Mohamed a présidé la dixième conférence ministérielle de l’OMC qui s’est tenue au Kenya et est désormais en lice pour le poste de directeur général de l’OMC.

Elle a ensuite fait remarquer que l’OMC dispose des outils nécessaires pour amener les pays à parler, à s’engager, à construire des ponts et à parvenir à un consensus sur les questions à traiter, ainsi que de la capacité à mener les recherches requises pour que chacun soit amené à la table des négociations afin que ses problèmes soient traités.

Pour Mme Mohamed, la communauté mondiale a le devoir de veiller à ce que chaque pays se sente partie prenante du système commercial multilatéral. « Tout le monde est partie prenante du système et il n’y a pas de parties prenantes faibles ou fortes », a-t-elle révélé.

Elle a, par ailleurs, fait remarquer que les pays en développement sont désireux d’utiliser le système commercial multilatéral pour créer des emplois, moderniser les infrastructures et développer leurs économies. « Je veux donc voir un système commercial multilatéral qui non seulement survit mais prospère », a-t-elle déclaré. ACP/Kayu/ODM//GMC/HMM/MTP/JKM