Le vol des perruques « Kabelo » devient fréquent dans différents carrefours de Kinshasa

0
533

Kinshasa, 25 septembre 2020 (ACP).- Le vol des perruques d’origine étrangère appelées « Kabelo » et de « tress » pour les femmes devient de plus en plus fréquent dans différents carrefours de la ville de Kinshasa et les arrêts de bus, a constaté, l’ACP.

Selon Mme Niclette Mbingu, coiffeuse de son état, cette pratique est devenue courante à Kinshasa, car cette perruque coûte chère, poussant ainsi les voleurs et autres délinquants à les enlever pour revendre, ajoutant que ce phénomène s’opère également dans les taxis-bus, où certains voleurs profitent de la distraction des clientes pour piquer violement les perruques, une situation qu’elle dénonce.

Depuis un certain temps, les jeunes filles kinoises son influencées par cette perruque, qui est visiblement portée par des stars étrangères notamment les comédiennes des films nigérians, indiens et autres.Les perruques sont portées sur la tête pour des raisons  liées à la mode, pour des considérations esthétiques ou professionnelles, ou se conformer  à une prescription culturelle ou religieuse. ACP/Kayu/GMC/HMM/MTP