L’Afdc-A de Modeste Bahati en appelle à la tenue d’un dialogue franc entre la classe politique et la société civile

0
357

Kinshasa, 27 Septembre 2020 (ACP).- Le regroupement politique Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A)  se dit favorable à la convocation d’un forum pour un dialogue franc entre la classe politique et la société civile, à l’issue duquel un consensus devrait se dégager sur les questions brulantes de l’heure en Rdc. Le sénateur Modeste Bahati Lukwebo, autorité morale de l’Afdc-A, l’a dit ce samedi, au cours d’une matinée politique  tenue  à l’esplanade de la Fikin, à l’intention des membres du directoire et différentes bases dudit regroupement venus de tous les coins de Kinshasa.

L’Afdc-A dont le projet de société est basé sur la bonne gouvernance et la transparence, fonde son initiative  par la crise politique qui  affecte le bon fonctionnement des institutions de la République. « La crise est profonde pour la simple raison que les dirigeants qui doivent répondre aux préoccupations de la population se sont retrouvés dans la rue », a déploré le sénateur.

Pour ce dernier, le forum préconisé doit mettre ensemble les forces politiques en présence, notamment  le Fcc, le Cach, l’Afdc-a, Lamuka, la société civile et autres organisations apolitiques, allusion faite au plaidoyer  pour la paix, la sécurité, la stabilité, la bonne gouvernance politique, économique et sociale en RDC proposé aux autorités du pays.

Bahati a rappelé les points essentiels contenus dans son plaidoyer. Notamment, la révision de la Loi électorale, la réforme et le renouvèlement de la Ceni, la mise  jour du fichier électoral, la révision de quelques articles non verrouillés par la Constitution notamment ceux permettant le retour à l’élection présidentielle à deux tours, l’acceptation de la double nationalité, l’élection des gouverneurs de province et des sénateurs au scrutin universel direct.

L’Afdc-A tient à ce que la Ceni puisse inclure en son sein 26 membres représentant toutes les provinces du pays, en tenant compte de la représentativité de la femme, de la jeunesse et des personnes vivant avec handicap. Pour elle, l’élection des chefs de juridiction judiciaires doit se faire désormais par leurs pairs. D’après Modeste Bahati, tous les 26 membres de la Ceni doivent provenir de la société civile. « Plus question des politiciens dans la composition de la Ceni, cela crée du désordre», a-t-il soutenu.

Aussi, selon lui, les reformes doivent également porter sur le mode de proclamation des résultats.  Ceux-ci doivent être affichés devant chaque bureau de vote et ce, immédiatement après le scrutin.

Pour le sénateur, ce n’est qu’après tout cela qu’on va penser à passer à l’élection du Président de la Ceni. «Il ne faut pas mettre la charrue devant le bœuf, on doit respecter la volonté de la population, la souveraineté du peuple prime avant toute chose», a-t-il martelé.

Modeste Bahati a profité de cette occasion pour réitérer son soutien à la majorité parlementaire au sein de laquelle son regroupement évolue, au gouvernement et au Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

La matinée politique de l’Afdc-A a rehaussé de la présence d’autres partis politiques de l’obédience Tshisekediste dont notamment le RDT de Sylvain Mutombo et autres. Plusieurs ensembles musicaux de la place tant de la musique moderne que traditionnelle l’ont agrémentée, parmi lesquels Wenge Musica de Werrason et les Bayuda du Congo. Le respect des gestes barrières contre la covid-19 a été au rendez-vous.

Notons que le Regroupement Politique Afdc-A se trouve être le deuxième force politique de la RDC. Il est constituée à 95% des membres issus de la société civile et qui compte 145 élus directs et indirects sur l’échiquier politique congolais à savoir 41 députés nationaux, 70 députés provinciaux, 13 sénateurs, 2 gouverneurs de province (Sud Kivu et Kasaï Central), 7 vice-gouverneurs (Equateur, Maniema, Kasaï, Kasaï Central, Tanganyika, Tshopo, Tshuapa), 1 questeur de l’Assemblée Nationale et 11 présidents et vice-présidents des Assemblées Provinciales. ACP/CL/Mpk