Kinshasa : liesse populaire à Kinshasa après publication des résultats de l’Exetat de l’édition 2019-2020

0
434

Kinshasa, 27 Septembre 2020 (ACP).- La ville de Kinshasa a été en ébullition le 27 septembre 2020, en fin de matinée à cause de la publication des résultats des examens d’Etat de l’édition 2019 2020, par le ministre de l’Enseignement, primaire, secondaire et technique (EPST), Willy Bakonga et via les entreprises des télécommunications.

De la commune de Maluku à Mont Ngafula et de Gombe à Selembao en passant par les ronds-points Victoire, de Ngaba, de Cité Verte… bref toutes les avenues étaient noir de monde, bondées des jeunes finalistes, de leurs amis, parents et connaissances avec « Vouvouzelas », des cris des joie, des sifflements et bols des poudre en main s’aspergeant pour célébrer la réussite de l’un de leurs à ces épreuves.

Alex kalongo et Marie Kankolongo, respectivement âgés de 18 et 19 ans, finalistes dans une école secondaire de la place ont déclaré dimanche à l’ACP leur satisfaction de figurer parmi les lauréats de ces épreuves cette année avec les cotes respectives de 60 % et 63 %. « Nous avons déchiré les uniformes bleu-blancs», ont-t-ils déclaré, en criant avant faire signe à un motard «Wewa» qui les a amené à vive allure fêter avec leurs camardes…

Pour sa part, Mamu Kabedi, mère de deux finalistes s’est criée «Merci mon Dieu…» en guise de gratitude à son Seigneur pour lui avoir donner deux diplômes dans sa famille.

La fête était totale dans la rue, au Rond-point Ngaba, Ya André Kinsau, un commerçant qui dit avoir vendu en l’espace de quinze minutes trois quartons des boites de poudre-bébé, pour lui c’est fut une aubaine, car en temps ordinaire les trois cartons trainent pendant deux jours pour être écouler. «En ce dimanche, jour de proclamation électronique des examens d’Etat, il est difficile de croiser quelqu’un sans jeter un regard à sa tête, la plupart de personnes, jeunes et vieille ont tous leurs têtes blanchies par la poudre. La journée a été caractérisée essentiellement des coups des sifflets, des embrassades, des cris de joie notamment et les principales artères de la capitale», a-t-il dit.

 Notons que Willy Bakonga a souligné que 78 pourcents des finalistes de la ville de Kinshasa avaient réussis à ses épreuves. ACP/CL/Fmb