La RDC engagée à relancer son  secteur touristique post covid-19

0
134

Kinshasa, 27 Septembre 2020 (ACP).- Le ministre du Tourisme, Yves Bunkulu zola, a, dans son message à la nation à l’occasion de la célébration  de la journée mondiale du Tourisme (JMT), célébrée le 27 septembre de chaque année, réitéré le ferme engagement de la République démocratique du Congo à relancer son secteur touristique fortement touché par les effets de la pandémie de Covid-19.

Cette célébration qui est placée  cette année sous le thème : «Tourisme et développement rural» devra nous interpeller et nous pousser à prendre en compte l’importance du développement rural dans  les politiques publiques à travers le monde, et ses interactions avec les mouvements des populations, le développement des infrastructures, les activités des zones urbaines, a indiqué le ministre du Tourisme.

Pour lui, le tourisme est bien placé pour apporter une contribution significative à la création des débouchées tout le long de la chaîne de valeur économique et sociale en dehors des milieux urbains. Particulièrement en milieu rural.

Il a affirmé que la commémoration de la Journée mondiale du Tourisme 2020 se déroule dans des conditions particulières suite à la crise sanitaire mondiale causée par la pandémie de COVID -19. «A l’instar d’autres pays à travers le monde, la RD Congo a levé l’option de relancer son secteur touristique. C’est dans cette perspective qu’un Plan d’urgence de la relance du secteur touristique post COVID-19 a été adopté par le Conseil des ministres, et qui met un accent particulier sur  la promotion et le développement du tourisme domestique», a-t-il rappelé, en faisant voir que le souci du gouvernement est de mettre en pratique la vision du Président de la République, Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui tient à développer le tourisme en RDC et en faire le 7ème pilier de diversification de l’économie congolaise.

De manière concrète, a fait savoir le ministre Bunkulu, il s’agit d’une part, de mettre un accent particulier sur des actions à mener allant dans le sens d’inviter les Congolais à faire de leur pays la première destination touristique. D’autre part, il faut mettre en exergue l’existence d’énormes potentialités tant touristiques qu’économiques en vue d’en favoriser l’exploitation par des capitaux et investissements privés.

Aussi, en marge de la célébration de la Journée Mondiale du Tourisme, plusieurs activités sont prévues afin de stimuler la population à consommer l’offre touristique locale, et encourager davantage d’investissements dans le secteur et amener les Opérateurs déjà actifs à développer la qualité de leurs offres, a conclu le ministre du Tourisme. ACP/CL/Fmb