Le ministre d’Etat à la Communication et médias tente de réconcilier les deux tendances de l’UNPC

0
318

Kinshasa, 27 Septembre 2020 (ACP).- Le ministre d’Etat à la Communication et médias, David-Jolino Diwampovesa Makelele, a réuni, samedi, autour de lui, les parties en présence à la crise au sein de l’Union nationale de presse du Congo (UNPC), en vue d’aplanir toutes les divergences. Il a expliqué aux protagonistes l’intérêt de surmonter ces divergences et de se mettre ensemble pour mieux préparer le futur congrès de l’Union. « J’ai une mission« , a-t-il souligné, de reconstituer l’unité de l’UNPC. A l’issue des échanges, Mme Chantal Kanyimbo, rapporteur au Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC), a déclaré à la presse que toutes les parties au conflit sont d’accord pour la tenue des travaux dans la cité de Moanda mais pas sous le format « Congrès », précisant que « Moanda aura lieu mais le congrès envisagé par les uns et les autres n’aura pas lieu maintenant ».

Ainsi, face à la proposition du ministre d’Etat par rapport aux assises de Moanda, les parties en présence ont demandé un temps de réflexion pour se retrouver autour du ministre Jolino Makelele, lundi, le 28 septembre 2020, pour donner leurs points de vue. On a noté la participation à cette des responsables des associations professionnelles (CSAC, JED, ANEAP), ainsi que le directeur général de l’ACP,  Lambert Kaboyi. ACP/CL/Fmb