Les Lignes maritimes congolaises annonce  un projet de financement pour l’aménagement du port sec à Matadi

0
145

Matadi, 27 Septembre 2020 (ACP).- Le directeur général adjoint des Lignes maritimes congolaises (LMC), Jean Claude Mukendi Mbiyamuenza, en visite de travail en fin de semaine à Matadi, a, dans son adresse aux agents et cadres de la direction provinciale de cette entreprise, annoncé pour bientôt, la mise en œuvre d’un projet de financement pour l’achat des navires et l’aménagement d’un port sec à Matadi, dans le Kongo Central.

Il a indiqué que ce projet est né à la demande des ministères du Portefeuille et celui des Transports et voies de communications.

Pour le directeur général adjoint des LMC, la nouvelle politique de la direction générale de l’entreprise, telle qu’expliquée par le directeur générale, Cédric Tshizayina Kapumba lors de sa tournée dans cette province, prend en compte dans son volet social, l’épanouissement de la personne notamment, du travailleur, l’homme étant la ressource principale de l’entreprise. «La direction générale attend de ces agents en retour que chacun mette toute sa force, son énergie, son intelligence et tout son savoir-faire au service afin de faire vivre l’entreprise et ainsi envisager son développement. A  quatre-vingt jours de travail, l’entreprise LMC a soldé quatorze décomptes finales des retraités, des décomptes de décès et une allocation sociale de décès», a rappelé M. Jean Claude Mukendi.

Il a demandé à la délégation syndicale de bien jouer son rôle de représentativité des salariés et de négociateur dans la vérité et la sincérité, réitérant la volonté de la direction générale de voir  «Un syndicat, non seulement de revendications, mais aussi de participation pour le développement de la société».

M. Liévin Mukunda Kalamo, directeur provincial des LMC/Kongo Central, a, pour sa part, rassuré son hôte de l’appui des cadres et agents de sa direction qui sont déterminés à doubler d’ardeur au travail, afin que le mandat des dirigeants actuels de l’entreprise soit  fructueux. De même, le président de la délégation syndicale, Totokolo Mavambu, a assuré la direction générale du soutien et de l’implication des travailleurs  au projet de redressement de l’entreprise, notamment par l’acquisition d’au moins un navire en propre, en vue de booster l’exploitation de la société.

Il a, à l’occasion  soumis au directeur général adjoint quelques préoccupations  des agents notamment, le non-paiement des arriérés de salaires des travailleurs de Matadi ; le paiement aléatoire des frais des soins médicaux et autres avantages sociaux, le non-paiement des indemnités de mise en retraite des agents de juin 2019 et les irrégularités sur les promotions en grade, la restructuration de l’entreprise et la ré visitation de la promotion des agents de Matadi, l’octroi, par la tutelle à l’entreprise, d’une subvention mensuelle conséquente des frais de fonctionnement. ACP/CL/Fmb