Kinshasa : une deuxième journée des scènes de joie enregistrée après la publication de l’EXETAT 2019-2020

0
143

Kinshasa, 28 septembre 2020 (ACP).- Les finalistes du secondaire, diplômés de l’examen d’Etat 2019-2020 ont poursuivi lundi leurs manifestations de réjouissance débutées depuis dimanche à midi, dès la publication des  résultats de ces épreuves par le ministère de l’EPST, a constaté l’ACP, lors d’une ronde à travers la capitale.

Déjà dans la soirée de dimanche ses nouveaux diplômés souvent vêtus en t-shirt blanc et en culottes, avec des sifflets à la bouche et des  têtes so-poudrées, avaient inondé  plusieurs terrasses de Kinshasa, principalement des milieux réputés mouvementés  à l’instar des places Victoire , Kapela,  Oshwe, Couloir Madiakoko, dans la commune  de Kalamu, Lemba Salongo et Super Lemba, dans la commune de même nom,  au quartier Mokali, dans la commune de Kimbanseke, au Rond point Huilerie, dans la commune de Lingwala, ou encore la place Bloc dans la commune de Bandalugwa.

Dans cette ambiance mouvementée, l’on a également remarquée  la présence accrue des éléments de la police provinciale  qui sillonnaient notamment les grandes artères pour sécuriser les lauréats et leurs biens.

Des  dérapages  et des accidents  survenus  dans quelques quartiers

Par ailleurs,  plusieurs cas de dérapage et des accidents ont été enregistrés durant ces deux journées de réjouissance dans quelques quartiers de Kinshasa, à en croire le témoignage de certains Kinois.

Certains Kinois, notamment des parents et des automobilistes ont dénoncé le comportement immoral de ces enfants qui se sont livrés à des scènes de bagarre, au vol  des biens, des paisibles citoyens, sans compter le vagabondage sur les motos et les vehicules communément appelés « Ketsh ». Lesquels abus on également occasionné des accidents  de circulation  et des blessés, à certains endroits.

C’est le cas de l’accident survenu sur l’avenue Mopono, où une voiture ketsh transportant  un groupe de ces diplômés à destination de la place Kapela,  est entrée en collusion avec une jeep qui venait en sens inverse.  Ce qui a conduit la police provinciale à appréhender certains d’entre eux dont des filles que se sont vus contraints de passer la nuit dans les sous commissariats  avant d’être relâchés sous  caution.

D’un coin ceux des options techniques attendent avec impatience la publication de leurs résultats, car ils ne sont pas encore encours. Après une longue période passée en confinement, les résultats des humanités de l’année scolaire 2019-2020 étaient sous une forte pression se posant des questions sur la manière dont aller se terminer l’année suite à la déclaration de la pandémie du Covid-19 en RDC. ACP/Kayu/ODM/Nig/GGK