L’ex-président mauritanien Abdel Aziz interdit de quitter Nouakchott

0
283

Kinshasa, 28 septembre 2020 (ACP).- Le procureur de la République de Nouakchott-Ouest a interdit vendredi soir à l’ancien président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz et plusieurs membres de sa famille Mohamed Ould Abdel Aziz de quitter la capitale durant l’enquête en cours, ont rapporté lundi les médias internationaux. Les sources indiquent que plus de 300 personnes, dont l’ancien chef de l’État et plusieurs membres de sa famille, soupçonnés de corruption et de détournements de biens entre 2008 et 2019 sont concernées.

L’ex-président mauritanien réfute tout en bloc, indiquent les sources.

Jusqu’ici, selon les sources,  l’ex-chef de l’État avait la possibilité de se rendre dans son village, Bin Chaab, à 160 km au nord de la capitale.

L’ancien président est régulièrement convoqué par les enquêteurs et ce dimanche, une fois de plus, Mohamed Ould Abdel Aziz s’est muré dans le silence.

L’enquête préliminaire a été diligentée par le Parlement suite à un rapport épinglant la gestion de l’ancien président, notamment concernant le dossier relatif à la cession d’une parcelle du port de Nouakchott en vue de la construction d’un terminal à conteneur. ACP/Kayu/ODM/Nig/GGK