La contribution des femmes à l’accès à l’eau et à l’assainissement au centre d’échanges à Kinshasa

0
274

Kinshasa, 29 septemre 2020 (ACP).- La contribution des femmes à l’accès à l’eau et à l’assainissement, a fait l’objet lundi du débat lors de la journée d’échanges organisée par l’ONG  «Green Space Network», spécialisée dans les questions d’environnement, au centre lassalien dans la commune de Kintambo.

A cette occasion la présidente nationale de cette structure, Roliane Kayiba a indiqué  que le but de cet atelier était de réfléchir sur des questions d’accès à l’eau et à l’assainissement dans une perspective purement technique et matérielle afin d’emmener les femmes à travers une démarche globale qui prend en compte la population concernée et son environnement de manière cohérente.

Cette rencontre, a-t-elle poursuivi, vient du constat selon lequel les femmes sont peu ou pas représentées dans les prises de décision au niveau de la communauté et plus généralement en raison de leur charge de travail, de leur moindre accès à l’éducation selon les orateurs, alors qu’elles devaient être en mesure de formuler leurs besoins et faire entendre leurs opinions.

Il est difficile a-t-elle dit, d’aborder la question du rapport entre genre et amélioration de l’accès à l’eau et à l’assainissement à un niveau trop général dans la mesure où les femmes et les hommes ne sont pas des groupes homogènes où les relations entre les sexes varient en fonction de chaque contexte.

D’où il est généralement reconnu que ces derniers contribuent de manière différente, car les femmes gèrent l’eau au sein du ménage, elles passent plus de temps dans un environnement qui a besoin de cette denrée.

Elle a indiqué que les femmes ont des besoins et des revendications spécifiques, parallèlement de par leur position dans la gestion de l’eau et de l’assainissement, d’où elles devraient être au cœur des stratégies d’amélioration dans ce domaine. ACP/Awa