Plusieurs ONG de la RDC dénoncent les actes de barbarie contre la femme congolaise

0
190

Kinshasa, 30 septembre 2020  (ACP).- Les femmes de différentes ONG de la RDC dont l’ONG « a compassion contre la pauvreté au Congo »,  se sont réunies mercredi dans l’enceinte de l’Université William Booth à Kinshasa, pour dénoncer les actes de barbarie commis sur la femme congolaise depuis plusieurs années.

Se référant aux récents viols dont ont été victimes deux infirmières œuvrant au centre de santé « La révolution » dans la commune de Kisenso, ces femmes ont exprimé leur désarroi à l’encontre de ces actes de barbarie tels que des tueries et des enlèvements, auxquels  est soumise la Congolaise à ce jour.

 Face à ce tableau sombre, elles se  sont décidées de sensibiliser leurs paires à briser le silence et à dire non à toutes les formes des violences, avant de mettre en garde les auteurs de ces actes  inhumains afin de mettre fin à de telles barbaries.

La présidente de l’ONG « la compassion contre la pauvreté au Congo », Miriam Sefu Onasaka a justifié le choix porté sur la fin du  mois de septembre, 9ème mois de l’année, pour dénoncer ces actes, en guise de référence aux neuf mois de douleurs que supporte la femme avant de donner naissance.

Elle a lancé un appel à tous ceux qui veulent les accompagner dans cette initiative, d’emboîter leurs pas dans le souci de relever l’image du pays terni par ces actes ignobles, avant de solliciter l’aide du gouvernement et d’autres organisations internationales dans cette lutte contre ces antivaleurs et d’annoncer une série d’activités prévues au mois d’octobre en cours.  ACP/Kayu/ODM/KJI