L’économie des maraichères affectée par la covid-19

0
499

Kinshasa, 01 Octobre 2020 (ACP).–  L’économie des femmes évoluant dans le secteur de la culture maraichère de la commune de Ngaba a été aussi affecté par les conséquences liées à la pandémie du COVID-19 qui a bouleversé la vie des milliers des ménages à Kinshasa, a  déclaré jeudi Solange Mawete, qui écoule ses produits  au marché Ngaliema dans la commune précitée.

Selon Mme Mawete, avant la Covid -19, il n’était pas difficile d’écouler les produits sur différents marchés environnant la municipalité. Cependant depuis la levée de l’état d’urgence par le président de la république, les activités semblent ne pas suivre le rythme. Le confinement a obligé tout le monde à se terrer et cela à causé beaucoup des perturbations dans l’écoulement des  produits. Ce qui finalement a gangrené les portefeuilles des femmes évoluant dans ce secteur, a-t-elle rapporté.

En effet, a poursuivi Mme Mawete la vente des produits de leurs champs permet de satisfaire de nombreux besoins familiaux notamment ceux liés aux frais d’études des enfants.

Pour la relance des activités qui sont  de manière générale en baisse, à cause de lourdes pertes enregistrées pendant le confinement, les femmes maraichères doivent nécessairement recourir au micro crédit pour y faire face, a conclu Mme Mawete. ACP /Zng/Fng/Awa