Le gouvernement s’engage à s’impliquer dans la mise en œuvre des résolutions de l’atelier de la Fédération des industriels du bois

0
545

Kinshasa, 02 octobre 2020 (ACP). – Le ministre de l’Environnement et développement durable, Claude Nyamugabo a promis jeudi  l’accompagnement du gouvernement congolais dans la mise en œuvre des recommandations qui sortiront de l’atelier national sur la certification forestière et la traçabilité en République démocratique du Congo (RDC) organisé par la Fédération des industriels du bois (FIB) au Centre d’accueil Caritas Congo dans la commune de la Gombe à Kinshasa.

Claude Nyamugabo a, à l’ouverture des travaux, précisé que les recommandations de cet atelier au cours duquel les participants réfléchissent sur la certification forestière pourront être capitalisées au niveau des états généraux de la forêt et dans le document de la politique nationale forestière. Ce document est un instrument opérationnel qui,  selon le ministre Nyamugabo, focalise son action sur le relèvement du secteur forestier. Pour lui, ce secteur doit influencer le développement économique et social durable de la RDC.

Il a, par ailleurs, encouragé toutes les sociétés ou entités qui développent les logiciels informatiques à saisir toutes les informations sur la légalité de la traçabilité du bois. Le ministre de l’Environnement a affirmé que cette démarche concourt à l’amélioration du climat des affaires dans ce domaine. Cet atelier pourra projeter même le thème national de traçabilité du bois, a-t-il soutenu.

La FIB salue l’engagement du gouvernement à œuvrer pour l’amélioration de la gouvernance forestière en RDC_

Le président de la FIB, Gabriel Mola a salué l’engagement du ministre de l’Environnement à œuvrer pour l’amélioration de la gouvernance forestière en RDC, matérialisant ainsi la vision du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, en matière de gestion durable des ressources naturelles. « Étant engagé dans le processus, la RDC aura à mettre en œuvre son système de vérification de légalité « _, a-t-Il souligné, ajoutant qu’au delà de ce processus purement étatique, les sociétés forestières se sont engagées volontairement dans la certification des concessions forestières.

Gabriel Mola  a fait savoir que la FIB se réjouit des avancées que connaît le pays dans ce secteur. Il a précisé qu’à ce jour la RDC dispose deux certifications de légalité tierce partie.

Différents acteurs ont participé à ces échanges visant à améliorer la connaissance des parties prenantes sur la certification vérifiée tierce partie et des systèmes informatisés de traçabilité pour améliorer la gouvernance forestière en RDC, notamment le directeur national de l’Association technique internationale des bois tropicaux (ATIBT), des directeurs et chefs de service du ministère de l’Environnement et développement durable, les représentants des sociétés forestières, les délégués des ONG du secteur environnemental et forestier.

La Fédération des industriels du bois (FIB) est un syndicat professionnel qui a pour objectif d’assumer les fonctions de chambre de commerce, d’industrie et de métier ainsi que l’organisation des employeurs du secteur industriel du bois. Elle est membre de l’ATIBT et les deux associations collaborent pour la mise en œuvre du projet contribuant au secteur forestier privé à la gestion durable des forêts tropicales et au développement socio-économique des pays producteurs de bois cible. ACP/Kayu/ODM/Nig/jkm