L’INPP prévoit la pérennisation des acquis du projet de formation en plomberie à Matadi

0
212

Matadi, 02 octobre 2020 (ACP).- Les membres du comité technique local de suivi (CTLS) du projet d’implantation de la filière de maintenance des circuits hydrauliques et plomberie (IFMCHP) à Matadi ont, lors de leur dernière réunion, été assurés de la pérennisation des acquis du projet avec l’insertion de cette filière dans le programme de formation de l’Institut national de préparation professionnelle (INPP).

Parlant de la fin depuis septembre 2020 de ce projet qui a bénéficié d’un financement de l’Agence française de développement (AFD), le directeur provincial de l’INPP/Kongo Central, Joël Mokomba Mata a cité d’autres aspects devant se poursuivre après l’arrêt de la subvention, notamment l’utilisation des ressources humaines, pédagogiques et matérielles et l’insertion des nouveaux formateurs en plomberie sanitaire, industrielle et mécanique.

Parmi les mécanismes et les ressources permettant la pérennisation, il a relevé les équipements, matériels formation et référentiels de la formation et les manuels de formation pour les formateurs et apprenants, la disponibilité des compétences techniques des formateurs, de l’espace pédagogique aménagé pour les travaux pratiques et de l’atelier pour les pratiques de plomberie et mécanique industrielle.

Le coordonnateur du projet, Barth Batulubule a indiqué à cette même occasion que 123 candidats dont 76 en formation qualifiante et 47 en formation continue (9 femmes et 114 hommes) ont été formés dans le cadre de ce projet d’appui à l’INPP par l’AFD/Fonds d’innovation lancé en 2017 sur 115 stagiaires prévus.

Ce projet, a-t-il reconnu, a permis l’amélioration des relations avec les milieux socio-professionnels, l’INPP ayant à ce jour en capacité de répondre aux besoins exprimés dans les domaines de la plomberie sanitaire, industrielle et mécanique industrielle et renforcé ses liens avec les acteurs majeurs tels la FEC, l’ANEP, la Regideso, Cobil, la Midema et GA Construct dans ce domaine précis.

Le président du comité technique local de suivi de ce projet et directeur provincial de la Fédération des entreprises du Congo (FEC), M. Honoré Mangongo a félicité l’INPP/Matadi qui a réussi à réaliser les 100 % d’activités prévus à la fin de ce projet.

Il s’est réjoui de la collaboration et de la solidarité qui ont caractérisé le CTLS depuis le lancement du projet, avant d’inviter les opérateurs économiques à s’acquitter de leurs obligations en s’acquittant de leurs cotisations pour donner à l’INPP les moyens de sa politique.

L’Association nationale des entreprises du portefeuille (ANEP) assumait les fonctions de vice-président du comité de suivi de ce projet.

ACP/Kayu/ODM/Nig