Le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d’armes

0
287

Kinshasa, 03 octobre 2020 (ACP).- Le gouvernement soudanais a détruit, vendredi, 300.000 armes à feu non autorisées confisquées dans le cadre du projet national de collecte d’armes à feu, ont rapporté samedi des agences internationales de presse.

Lors d’une cérémonie tenue dans la région de Hajar al-Asal, dans le nord du Soudan, Ibrahim Jabir Ibrahim, membre du Conseil souverain, a annoncé que la destruction de ces armes détenues sans autorisation mettait fin aux trois premières phases du projet de collecte d’armes.

Il a également déclaré le début de la 4e phase, lors de laquelle le gouvernement procédera à la collecte forcée des armes et mettra en œuvre des mesures strictes pour empêcher la possession d’armes, qui sera limitée aux seules forces armées régulières.

Dans le même temps, M. Ibrahim a exhorté la communauté internationale à aider le Soudan à mettre en œuvre la quatrième étape en lui fournissant un soutien technique et des dispositifs modernes.

Le Soudan est un grand pays entouré de nombreux Etats voisins avec qui la coordination est nécessaire dans cette campagne de désarmement, a-t-il indiqué.

En avril de cette année, le Soudan a créé un comité supérieur chargé de la collecte des armes et des véhicules non autorisés dans le cadre d’un projet visant à collecter les armes à feu illégales auprès des civils et à contrôler la contrebande de véhicules dans le pays.

ACP/ZNG/CL/MPK