Ituri : certains habitants du quartier HOHO plaident pour une audience foraine en procédure de flagrance contre un présumé violeur en série

0
580

Bunia, 04 octobre 2020 (ACP).- Certains habitants du quartier Hoho précisément ceux se trouvant derrière le complexe scolaire Léopoldville, ont plaidé dimanche pour l’organisation d’une audience foraine en procédure de flagrance contre un présumé violeur en série de filles mineures dans leur entité.

Pour ces habitants abordés par l’ACP, il est temps que ce récidiviste de ces actes odieux puisse comparaître devant son juge naturel pour qu’il soit définitivement fixé sur son sort. Selon eux, ce malfrat constitue jusqu’ici un danger public pour la population du quartier précité en général et les filles mineures en particulier.

Reconnu par sa dernière victime âgée d’environ douze ans à travers son habit porté le jour du forfait, ce présumé criminel sexuel a été appréhendé la nuit du samedi 03 au dimanche 04 octobre courant au quartier sous examen alors qu’il forçait la porte de la maison où loge sa victime.

Après avoir été brièvement interrogé au sous-commissariat de la PNC du quartier Hoho, ce présumé criminel sexuel a été aussitôt transféré à l’escadron de la Police d’investigation criminelle (PIC) pour la poursuite de son dossier.

Sa dernière victime est fraîchement sortie de l’hôpital général de référence de Bunia où elle a subi une intervention chirurgicale suite à une déchirure liée au viol grâce à l’appui du Fonds de Nations-Unies pour la population (UNFPA).

Pour sa part, la maman de la fille abusée a sollicité le concours des organisations qui œuvrent dans le secteur de lutte contre les violences sexuelles et celles basées sur le genre pour un accompagnement juridique afin que la justice soit rendue contre le bourreau de sa fille. ACP/CL/Fmb