Nord-Kivu : un pont secondaire d’urgence pour piétons et motards opérationnel sur la rivière Kihira à Sake

0
1043

Goma, 04 octobre 2020 (ACP).- L’Autorité provinciale vient de jeter un pont secondaire sur la rivière Kihira-Mutahyo de Sake, en toute urgence, 48 heures après la catastrophe naturelle survenue dans cette bourgade afin de faciliter la traversée des piétons et des motards pour qui seul le dos était resté le seul moyen de traverser.

Le Commissaire Général en charge de la Reconstruction et suivi des projets au Nord-Kivu, Roger Malinga, a personnellement supervisé les travaux de construction de cet ouvrage dont la construction intervient 24 heures seulement après la visite de solidarité sur place du Gouverneur Carly Nzanzu Kasivita, avec les membres de tout son Gouvernement, dans la localité de Sake.

Des usagers de ce tronçon abordés ont salué la promptitude avec laquelle le gouvernement provincial du Nord-Kivu a réagi en matérialisant la promesse faite lors de la visite de constat sur le lieu. «Nous saluons l’implication de son Excellence Monsieur le Gouverneur, l’Honorable Nzanzu Kasivita qui, en dépit de défis liés à la mobilité des moyens financiers, les réalisations des promesses faites sont visibles. Il a promis dans son speech à la population de Sake le vendredi 2 octobre 2020, la construction du pont secondaire sur Kihira afin de faciliter la traversée des piétons et des motards, le constat est que 24heures  après, le pont est bel bien jeté», s’est réjoui un usager, motard de son état qui fréquente régulièrement le tronçon Sake-Masisi.

A noter qu’à l’issue du Conseil ordinaire du Gouvernement provincial tenu à Sake, le Chef de l’Exécutif avait promis l’érection, en toute urgence, d’un pont provisoire solide en attendant l’aboutissement du plaidoyer au niveau du Gouvernement central pour qu’un ouvrage robuste et durable soit érigé sur la rivière Kihira ; la route nationale N° 2 étant à la charge du Gouvernement central.

Une pluie diluvienne qui s’était abattue le jeudi 01er octobre sur la région de Sake avait causé des dégâts importants car en plus de onze personnes mortes, des maisons, des écoles, des animaux et même le pont provisoire avaient été charriés par les eaux de la rivière

Kihira-Mutahyo. A la suite de cette furie de la nature, le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita a annoncé une vaste campagne de reboisement des flancs et sommets des collines surplombant la cité de Sake et tout le Masisi où il se pose un sérieux problème de déforestation. ACP/CL/Fmb