4 filles sur 10 ont accès à l’école, selon un acteur social

0
310

Kinshasa, 5 octobre 2020 (ACP).- Quatre (4) filles sur 10 ont accès à l’école, a indiqué lundi à Kinshasa M. Anicet Tumba, coordonnateur de l’ASBL « Bomoko », située dans la commune de Lemba, au cours d’un entretien avec l’ACP.

Selon ce coordonnateur dont l’ONG a mené récemment une étude sur l’accès des filles à l’école, plusieurs raisons, notamment la pauvreté des parents, l’ignorance des lois et du droit, les traditions culturelles et les violences sexuelles basées sur le genre rendent difficile l’éducation des filles. En outre, a-t-il fait savoir, certains parents préfèrent donner la chance aux garçons, ignorant les textes juridiques relatifs à l’égalité des droits entre les enfants en matière d’éducation.

Par ailleurs, les filles sont considérées dans certaines traditions comme importantes pour le mariage. D’où le manque d’intérêt pour leurs études. A cet effet, il a recommandé aux parents d’avoir le même égard vis-à-vis de leurs enfants, avant de souligner que : « la jeune fille étant plus exposée que le jeune garçon, il faut la protéger afin de lui assurer un bel avenir et créer l’équilibre du genre dès le bas âge ». ACP/Fng/Kayu/ODM/Nig