Gilbert  Kankonde appelle au respect des mesures limitant à 4 les services autorisés à prester aux frontières

0
524

Kinshasa 05 oct. 2020 (ACP).- Le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, sécurité et affaires coutumières, Gilbert Kankonde Malamba, a appelé au respect des mesures limitant à 4 le nombre de services publics autorisés à prester aux postes frontaliers  de la RDC, dans le strict respect des libertés et droits fondamentaux.

Au cours d’une première visite d’inspection  qu’il effectuait samedi, dans les installations portuaires de la ville de Kinshasa, pour s’imprégner des conditions de travail dans ces ports, le vice-Premier ministre a précisé qu’il s’agit de la Direction générale des migrations (DGM),  de la Direction générale des douanes et accises (DGDA),de l’Office congolais de contrôle (OCC) et du Service d’hygiène aux frontières.

Au port « Ondika » qui a constitué la première étape de cette visite, les opérateurs économiques  lui ont parlé notamment de la taxe  dite « manutention » qui, selon eux, pèse lourd sur les différentes transactions au profit des propriétaires des ports.

A ce propos, le vice-Premier ministre  rassuré qu’aucune taxe sans fondement ou soubassement légal ne sera perçue sur le dos de la population. Pour lui, la manutention est la force du travail et non une opportunité pour se faire « plein les poches » sur la sueur des autres.

Il  a annoncé l’envoi d’une mission ad-hoc et interministérielle en ce lieu afin d’apporter des solutions idoines à ce problème.

Accompagné du ministre des Transports et voies de communication, Didier Manzengu Mukanzu, le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur a aussi visité le port privé « Dokolo » où il a annoncé  l’assainissement des ports privés conformément  à la vision du Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo ainsi qu’aux normes et  exigences de la loi. ACP/Fng/Kayu/ODM/Nig