Les femmes entrepreneures de la RDC remettent leur cahier de charge à la ministre Lomeya

0
189

Kinshasa, 06 oct. 2020 (ACP).- Les femmes entrepreneures de la RDC ont remis leur cahier de charge à la ministre d’Etat, ministre en charge du Genre, famille et enfant, Béatrice Lomeya Atilite qui a réservé la primeur au Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, au cours d’une cérémonie organisée lundi au sein du secrétariat général de ce ministère.

Ce cahier contient les désidératas de ces femmes par rapport aux difficultés rencontrées dans l’exercice de leur travail, notamment l’accès aux financements, le manque de service d’accompagnement, l’appui institutionnel, l’incitation à la production locale et l’accès aux nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Le ministre des Classes moyennes, petites et moyennes entreprises et Artisanat (CMPMEA), Justin Kalumba Mwana Ngongo a pour sa part indiqué que l’entreprenariat demeure dans l’ADN des femmes, ajoutant : « Nous devons respecter les femmes qui se lèvent à l’aurore pour aller chercher le pain ou encore aller au champ ».

Le ministre Kalumba a également annoncé le projet de financement de l’entrepreneuriat des femmes et des jeunes, avant d’évoquer la nécessité d’organiser une formation pour renforcer les capacités entrepreneuriales. Il a, à cet effet, promis la dispensation l’année prochaine aux élèves de 6ème année primaire et ceux des humanités d’un nouveau cours sur l’entreprenariat afin de permettre aux bénéficiaires de créer leurs propres emplois avant d’aller à l’université.

« Il faudra penser également aux financements par les crédits et le capital ainsi qu’au contrat de marché pour écouler leur production », a dit le ministre des CMPMEA, estimant qu’au moins 40% des petites et moyennes entreprises (PME) seront portés par les femmes.

La conseillère spéciale du Chef de l’Etat en charge de la jeunesse et du genre, Chantal Yelu Mulop a pris l’engagement de tout mettre en œuvre pour promouvoir l’entreprenariat des jeunes et des femmes.

La secrétaire générale au ministère du Genre, famille et enfant, Adrienne Binuana a, quant à elle, indiqué que les femmes contribuent beaucoup au développement de l’économie familiale car, elles constituent par leur dynamisme, une grande opportunité que les politiques nationales doivent exploiter pour favoriser l’égalité des sexes laquelle aurait un impact extraordinaire sur la croissance de l’économie nationale. ACP/Fng/Zng/ May/THD