Une conférence à Lemba en prélude de la Journée internationale de la jeune fille

0
287

Kinshasa, 06 oct. 2020 (ACP).- La présidente décanale de la « Dynamique Femme pour la paix et le développement » au doyenné Saint Augustin, Pétronelle Pierrette Luvengo a animé, mardi dans la commune de Lemba, une conférence sur les violences faites à la femme en prélude de la Journée internationale de la jeune fille célébrée le 11 octobre de chaque année.

A cette occasion, l’oratrice a commencé par définir la violence comme étant en général  tout acte commis sur autrui susceptible de lui causer des dommages physiques, moraux et psychologiques.

La violence faite à l’égard de la femme, a-t-elle ajouté, est considérée comme tout acte posé brutalement contre la personne du sexe féminin pour l’endommager moralement, psychologiquement voire physiquement.

Pour Mme Luvengo, cette violence est aussi qualifiée de discrimination et de violation des droits de la femme qui se manifeste, entre autres, par le harcèlement sexuel, le viol conjugal et non conjugal.

Elle a fait remarquer que pour les filles, l’excès des travaux domestiques ou ménagers, la privation de la scolarité au profit des garçons rentrent dans le lot de ces violences. ACP/Fng/Zng/May/THD