Des cas d’arrestations arbitraires et détentions illégales des défenseurs des droits de l’homme dénoncés au Maniema

0
143

Kindu,  08 octobre 2020 (ACP).- Raphaël Upelele Lokenga, président ad-intérim de l’ONG «Haki Za Binadamu», une structure de défense des droits de l’homme œuvrant au Maniema, a dénoncé, dans un communiqué radiodiffusé dont une copie est parvenue mercredi à l’ACP, des cas d’arrestations arbitraires à répétition  et des détentions illégales par les services spécialisés de sécurité, des défenseurs de droits de l’homme, notamment au village Lowe en groupement Ukuna dans la chefferie de Matapa en territoire de Kibombo, a appris l’ACP.

A cette occasion, Raphael Upelele Lokenga a appelé l’exécutif provincial, dans sa responsabilité de protéger, de promouvoir et de rendre effectif le droit de l’homme et la liberté fondamentale, de s’impliquer pour la mise en liberté de M. Dunga Lupaka Louis, défenseur des droits de l’homme arrêté arbitrairement par les services spécialisés de sécurité, notamment l’ANR, la PNC et l’inspectorat de l’auditorat militaire de Kibombo. ACP/Fng/Zng/Awa/Mni