Le combat pour un travail décent : une meilleure manière de lutter contre la pauvreté

0
400

Kinshasa, 08 oct. 2020(ACP).- La présidente de l’Association de réinsertion des mineurs délinquants et de droits de l’enfant (ARMDE) dans la commune de Bumbu, Brigitte Ebanza a affirmé, jeudi au cours d’un entretien avec l’ACP, que le combat pour un travail décent reste la meilleure manière de lutter contre la pauvreté et l’inégalité sociale.

Mme Ebanza qui s’exprimait dans le cadre de la Journée mondiale pour le travail décent celebrée le 07 octobre de chaque année, a expliqué le bien-fondé du travail décent qui fait bénéficier le travailleur d’un salaire digne répondant aux besoins essentiels de la vie.

La décence d’un travail dépend de l’importance que lui accorde la société, a-t-elle dit, déplorant que le cas de la RDC où il existe de grands écarts de salaires entre les différentes catégories de travailleurs.

C’est ici l’occasion, a fait savoir Mme Ebanza, de conscientiser les organes délibérants de notre société à veiller sur l’équilibre de la rémunération, gage de la création d’une classe moyenne, susceptible d’améliorer la vie sociale.

Rappelons  que c’est depuis 2008 que le monde célèbre la Journée d’action pour le travail décent sous l’initiative des syndicats et des organisations œuvrant pour ce type de  travail. ACP/Fng/Zng/Awa/May